Artisanat Mag 17 - page 8

6
L’Artisanat & l’économie
création de grandes entreprises concurrençant les plus petites :
la chaussure, la confection vestimentaire.
C’est un peu par opposition à l’industrie d’abord, puis au
commerce et à l’agriculture que l’on évoquera l’artisanat. Ce
mot sera d’ailleurs introduit par un responsable de la Chambre
de métiers d’Alsace en 1918, traduit du terme allemand
« handwerk ». Il permettra vraisemblablement de faire émerger
les spécificités des métiers dans le champ politique et social
(organisation des classes socio-professionnelles).
Une question d’équilibre
Toute l’histoire de l’artisanat fait référence à l’équilibre existant
entre la pratique d’activités manuelles et l’introduction de
technologies nouvelles. C’est par l’organisation de ce secteur
économique que cet équilibre sera authentifié, en fixant des
critères qui font que des acteurs de l’artisanat sont concernés
ou écartés.
Les Chambres de métiers participent à cette réflexion,
actualisant sans cesse les données pour ne pas limiter l’artisanat
à un groupe social, et lui permettant de progresser et de
s’adapter.
...
Suite
LES CHAMBRES DE MÉTIERS ET
DE L’ARTISANAT : UN RÉSEAU
AU SERVICE DE L’ARTISANAT
Elles sont au nombre de 83, couvrant l’ensemble
du territoire français : elles assurent des missions
de service public dans une relation de proximité.
Plus exactement, il existe 83 Chambres de métiers
départementales et 8 Chambres de métiers régionales,
toutes réunies au sein de l’Assemblée permanente
des chambres de métiers et de l’artisanat. Ainsi se
présente l’organisation du million d’entreprises artisanales
recensées en France. Avec 10 000 collaborateurs
et un millier d’antennes locales, les Chambres de
métiers assurent une relation de proximité au service
de leurs adhérents et des entreprises qui souhaitent
le devenir. 126 centres de formation des apprentis
s’inscrivent dans cette logique de transmission et
de formation.
L’APCMA
L’Assemblée permanente des Chambres de métiers
et de l’artisanat (APCMA) est un établissement
public national. Les membres de l’assemblée sont
les présidents des Chambres de métiers et de
l’artisanat ; ils représentent leurs régions, leurs
départements et leurs sections. La structure anime
le réseau, développe des actions collectives et des
services communs en direction des entreprises artisanales
(dirigeants, collaborateurs, jeunes, créateurs et
repreneurs d’entreprises).
La première mission de l’APCMA est de mettre en
valeur l’artisanat dans l’économie nationale et
européenne et de favoriser la prise en compte des
entreprises artisanales dans les programmes de
développement. On lui doit, par exemple, la mise
en place du statut de l’entreprise individuelle à
responsabilité limitée, l’EIRL, et un projet de création
d’universités régionales des métiers de l’artisanat.
Une vocation d’accompagnement
Les Chambres de métiers et de l’artisanat, administrées
par des élus, sont les partenaires du développement
des entreprises. Elles accompagnent toutes les
étapes de leur vie, de la détection des talents aux
projets de transmission, en passant par la formation
et l’information au sein des territoires qu’elles
animent.
1,2,3,4,5,6,7 9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,...128
Powered by FlippingBook