Artisanat Mag 72 - page 10

8
CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L’ARTISANAT
Les Chambres de Métiers
et de l’Artisanat
à votre service…
Les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, alors appelées simplement Chambres de Métiers,
sont nées de la volonté du législateur.
C’est en 1925, sur l’initiative de Joseph COURTIER, député de la Haute Marne, qu’est votée une loi
permettant la création des Chambres de Métiers et de l’Artisanat.
Les compagnies consulaires ont alors vu le jour dans les différents départements de France.
Celle de la Sarthe a été créée par un décret de 1932.
Depuis le 1
er
janvier 2015, la délégation Sarthoise de la CMAR Pays de la Loire a pris le relais de la CMA sans aucun changement
dans ses relations ou son offre de service à ses ressortissants.
A l’origine, le rôle des Chambres de Métiers et de l’Artisanat est essentiellement un rôle administratif
axé sur la tenue du Répertoire des Métiers.
Depuis lors, le champ d’activité s’est considérablement élargi.
Ainsi, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Sarthe a trois grandes missions
:
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région, sous la tutelle de l’État, est administrée par une assemblée
générale composée d’artisans élus avec, à leur tête, un Président.
La représentation nationale des Chambres de Métiers et de l’Artisanat est assurée par l’A.P.C.M.A. (Assemblée
Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat), chargée d’effectuer la synthèse des propositions et d’assurer
la défense de l’Artisanat auprès des instances de l’État et de l’Europe ; l’action de l’A.P.C.M.A. est également importante
sur le plan international.
2.
Il s’agit aussi de repré-
senter et de promouvoir le
secteur artisanal sarthois ;
cela se traduit dans des
domaines aussi divers que la
reprise d’entreprise, l’accueil
et l’orientation des jeunes,
différentes actions écono-
miques (environnement,
qualité, développement
technologique …).
3.
La troisième mission de
la Chambre de Métiers et de
l’Artisanat de la Sarthe est
une mission de formation :
formation initiale, avec la
gestion d’un Centre de
Formation d’Apprentis, et
formation continue en priorité
pour le secteur artisanal.
1.
La première, commune
à toutes les Chambres, est la
mission d’ordre public basée
sur la tenue du Répertoire
des Métiers, l’accueil et la
formation des créateurs
d’entreprise et la gestion des
contrats d’apprentissage.
En 2015, dans le cadre de la Loi de Juillet 2010, en Pays de la Loire, les CMA ont adopté le modèle de la CMAR
(Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région) en fusionnant tous les établissements en un seul établissement
public régional.
1,2,3,4,5,6,7,8,9 11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,...116
Powered by FlippingBook