Artisanat Mag 85 - page 3

E-mail :
Directeurs associés des Publications :
Sabrina LEMAITRE - Dominique BINET
Administration et Rédaction : Groupe CHEVALIER
Z.A. de Terre-Fort
27, rue des Tressanges
85270 - SAINT-HILAIRE-DE-RIEZ
Tél. :
02 51 55 99 99 -
Fax :
02 51 55 25 35
DIRECTRICE ADMINISTRATIVE ET PUBLICITAIRE :
Sabrina LEMAITRE
DIRECTEUR DE LA PUBLICITÉ : Dominique BINET
RÉDACTION :
Rédacteur en chef et coordination éditoriale :
Jean-Michel LUQUET
Ont collaboré à ce magazine :
Valérie Eveille, Audrey Valtot.
STUDIO DE PUBLICITÉ & CRÉATION :
Joël CABANETOS
E-mail :
ICONOGRAPHIE – PHOTOS :
Studio des Editions Chevalier, Sylvain Roussillon,
Phovoir, Fotolia, artisanat-mag - Groupe CHEVALIER.
PUBLICITÉ : artisanat-mag - Groupe CHEVALIER
Tél. : 02 51 55 99 99 - Fax : 02 51 55 25 35
CHAMBRES DE MÉTIERS ET DE L’ARTISANAT
RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES PARTENAIRES
Auvergne, Bourgogne Sud, Calvados,Charente,
Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Dordogne Périgord,
Eure, Eure-et-Loir, Gironde, Isère, Loire, Nord, Orne,
Pas-de-Calais, Rhône, Sarthe, Seine-Maritime, Somme,
Vaucluse, Yvelines.
Édition :
VENDÉE
- 2018 - N°12 - 3
G
Imprimerie Spéciale du Groupe CHEVALIER
ISSN 1637-3669 - Marque déposée
Dépôt légal : 1
er
trimestre 2018
Conformément à la jurisprudence, artisanat-mag
Groupe CHEVALIER ne sauraient être responsables
du libellé des annonces publicitaires et textes
rédactionnels des annonceurs, qui n’engagent que
la responsabilité de leurs auteurs.
La société décline toute responsabilité pour
les erreurs ou omissions qui pourraient subsister
malgré l’attention apportée à la réalisation
de cet ouvrage.
est une marque déposée.
Tous droits de reproduction , d’adaptation, de
traduction et de représentation des textes et des
illustrations réservés pour tous pays même
partielles est interdite sauf accord préalable de
Florence Chevalier.
PRÉSIDENT FONDATEUR :
Gérard CHEVALIER
PRÉSIDENTE DÉLÉGUÉE :
Florence CHEVALIER
e-mail :
édito
L’artisanat : soyons des clients convaincus. Une quête de sens
À l’image de notre société, fragilisée, parfois chancelante mais souvent résiliente, l’artisanat
subit des assauts répétés. Qui sont réellement les artisans ? Comment les définit-on ?
Comment sont-ils identifiés aux yeux du grand public ? Comment ne pas les confondre
avec des industriels déguisés qui tentent de créer leurs propres marchés ? Ou encore
avec de très bons amateurs qui profitent de certaines opportunités pour jeter le discrédit
sur des professions « historiques » ?
Il y a les propos officiels qui ont tendance à idéaliser les choses…
Avec
ARTISANAT Mag
®
, nous choisissons délibérément de ne pas entrer dans cette
complaisance. Certes, l’artisanat est la valeur la plus sûre de notre économie car il en est
la clé de voûte et toutes les crises en ont fait la preuve. Mais la vie de l’artisan n’a rien
d’un long fleuve tranquille.
S’il partage la passion du métier avec tous ses confrères, il faut que cette passion soit
bien accrochée. Les conditions juridiques et fiscales inhérentes à l’entreprise artisanale,
la profusion des arguments qui voudraient convaincre que « faire soi-même » est moins
coûteux et tout aussi efficace, ou encore l’ouverture de certaines activités à des professionnels
en devenir, sont autant d’éléments qui désorientent les meilleures volontés.
Il nous appartient à nous, public de consommateurs, d’apporter la vigilance nécessaire
et de nous rapprocher encore plus de nos artisans. Ceux qui sont proches de nous, qui
vivent dans nos quartiers et nos villages, dont la réputation passe plus volontiers par le
bouche-à-oreille que par les réseaux sociaux (fussent-ils également utiles pour faire
connaître un artisan ou dénoncer des pratiques douteuses de prétendus professionnels)
et qui garantissent la qualité de leur travail par la maîtrise de leur métier.
Si nous voulons que nos artisans restent, ou mieux, deviennent des entrepreneurs passionnés,
soyons nous-mêmes des clients convaincus. Apprenons ou réapprenons qu’un prix de
prestation ou de produit n’est pas établi au hasard : il inclut la garantie d’un savoir-faire
qui n’est pas obligatoirement inscrit dans le luxe. Ce prix ne doit pas être un obstacle
mais un encouragement à choisir le prestataire installé depuis dix ans, ou installé depuis
peu mais qui entend travailler sur le secteur dans la durée.
Car s’il est bien un critère qui doit dominer, c’est celui de cette proximité connue et
encouragée !
Dominique BINET - Sabrina LEMAITRE
Directeurs associés d’Artisanat Mag
©
1,2 4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,...132
Powered by FlippingBook